Le polystyrène : un matériel d’emballage presque parfait

Un auteur de CC
12 juillet 2012

Par: Seth Gilchrist

Voici une devinette : quelle est la matière que tu peux trouver dans une épicerie, dans un magasin de musique, sous les routes et dans les hôpitaux? Donnes-tu ta langue au chat? La réponse est le polystyrène! Oui, le polystyrène est partout : en forme de mousse, il est utilisé comme matière de base pour la construction des routes, et pour l’emballage de tous les articles des ordinateurs aux aliments; sous sa forme compacte, il est utilisé dans la fabrication d’objets tels que des boîtiers de CD, des boîtiers d’ordinateurs et des appareils électroménagers.

Fait bref : le polystyrène a été découvert par hasard en 1839 par Eduard Simon.

Le polystyrène est évidemment une matière très souple, mais qu’est-ce qui le rend adéquat pour différents usages? On peut répondre à cette question en observant sa composition chimique. Le polystyrène est un plastique, qui est composé, comme son nom le suggère, de plusieurs (« poly ») styrènes. Les styrènes sont des petits éléments qui peuvent être reliés entre eux en de longues chaînes. Quand tu fais plusieurs chaînes et que tu les mélanges, elles s’emmêlent et forment des mailles solides et reliées entre elles, ces mailles sont le polystyrène. Les fils des lumières de Noël sont une belle analogie. Une molécule de styrène est comme une lumière et un petit morceau de fil électrique connecté à une autre lumière. À elles seules, les lumières ne servent pas à grand-chose, mais si tu les relies entre elles sous forme de chaîne, que tu les mets dans une boîte et que tu les mélanges, tu obtiendras un enchevêtrement qu’il est impossible de dénouer, tout comme le polystyrène!

Fait bref : le polystyrène se trouve généralement sous deux formes : plastique rigide et extrudé, et mousse molle expansée.

Cette structure confère au polystyrène beaucoup de propriétés intéressantes telles qu’un faible poids et une forte résistance, ainsi qu’une autre propriété qui est particulièrement utile et en même temps inquiétante… En effet, le polystyrène est très stable. Autrement dit, il déteste réagir chimiquement et il est content tel qu’il est. Tu peux laisser le polystyrène à l’extérieur, tu peux le chauffer, et tu peux y mettre des produits chimiques durs, il restera tel que le jour où il a été fabriqué sans contaminer son environnement. Il s’agit d’une bonne matière pour la fabrication de produits durables tels que les téléphones cellulaires, les emballages d’aliments et les fournitures médicales, parce qu’il ne modifie pas le goût et ne rend pas les gens malades.

Qu’est-ce qui est donc mauvais? Quand nous n’avons plus besoin de nos boîtes d’aliments en polystyrène, de seringues ou du boîtier de notre ordinateur, que pouvons-nous en faire? Si nous les mettons dans la poubelle, ils seront placés dans un site d’enfouissement où ils resteront pendant des centaines ou des milliers d’années. Nous devons les décomposer, les récupérer ou les recycler, ce qui coûte de l’argent et exige des efforts. La meilleure de ces solutions est de récupérer tout ce que nous pouvons. Certains endroits recyclent le polystyrène, son numéro d’identification est le 6, mais le recyclage du polystyrène coûte cher et est en fait assez rare. La façon la plus commune de se débarrasser du polystyrène est de le brûler ou de l’enfouir. Quand la combustion est faite correctement, elle est efficace et ne laisse que quelques sous-produits qui sont le dioxyde de carbone, l’eau et la suie. En fait, une tonne de tasses de polystyrène peut être réduite à seulement sept grammes de suie! Le dioxyde de carbone est aussi non toxique et stable, mais puisqu’il contribue au changement climatique, c’est un polluant indésirable.

Fait bref : le numéro d’identification pour le recyclage du polystyrène est le « 6 ».

Donc, que savons-nous du polystyrène? Il est composé de longues chaînes de molécules de styrène qui sont toutes enchevêtrées pour donner un plastique pas cher, stable, non toxique et durable. Il a différents usages, et peut être d’un grand secours pour nous de différentes façons, mais il doit être traité avec respect, récupéré et recyclé afin de ne pas endommager ni polluer notre environnement.

Le 25 mai 2009

Un auteur de CC

Note biographique non disponible.







Soumettre un commentaire

Commentaire

Avatar  sana ahdida

Bonjour je mapelle sanna ahdida je vien du cba a nimes. Je suis sortie avec unREDAcosta rica et un tAREK AVE QUI JE FAIT DOUBLETTE EN SCRED OUHAHA

Répondre