Réaction en chaîne de la polymérase (RCP)

L’équipe des services d’éducation
10 avril 2014

Image du haut: Réaction en chaîne de la polymérase (image de wikimedia commons)

le version .pdf


Si vous vouliez copier une page d'un livre, vous utiliseriez un photocopieur, mais si vous vouliez copier une séquence d'ADN, que feriez-vous?

Vous utiliseriez la technique nommée réaction en chaîne de la polymérase (RCP) qui a été inventée à cette fin. Faire des copies d'ADN est utile pour de nombreuses raisons comme créer une empreinte génétique (pour les tests de paternité ou les enquêtes de médecine légale), faire des protéines recombinantes (comme l'insuline), identifier des organismes inconnus (à l'aide du code-barres génétique), etc.

Surtout, la RCP est à la fois rapide et précise. « Précise » veut dire que vous pouvez faire des copies d'une certaine séquence d'ADN même si les autres séquences sont présentes. Par exemple, si vous imaginez l'ADN complet présent dans un échantillon comme un livre, la RCP vous permettrait de ne « photocopier » qu'un seul paragraphe précis.

La RCP comprend trois étapes (Figure 1) :

  1. La dénaturation
  2. La renaturation
  3. L'extension

À l'étape de dénaturation, l'échantillon d'ADN est chauffé à 94-96 C. Cela fait en sorte que les deux brins de la molécule d'ADN se séparent l'un de l'autre, ce qui est nécessaire pour pouvoir les copier.

La seconde étape (renaturation) consiste à préciser quel « paragraphe » d'ADN vous voulez copier, en ajoutant de courts brins d'ADN appelés amorces dans la RCP. Quand la température de la réaction revient entre 50 et 65 C, ces amorces se joindront à la séquence complémentaire présente dans l'échantillon d'ADN, grâce au jumelage des paires de nucléotides adénine (A)-thymine (T) et guanine (G)-cytosine (C).

Dans la troisième étape (extension), la copie d'ADN est enfin faite. Un enzyme appelé ADN polymérase ajoute les nucléotides (A, C, T, G) à la fin de l'amorce, constituant un brin qui complète celui qui est présent dans l'échantillon. La RCP utilise un ADN polymérase particulier à chaleur stable, qui n'est pas détruit quand l'échantillon est chauffé.

C'est simple! En répétant ces trois étapes encore et encore, vous pouvez accroître de façon exponentielle le nombre de copies de séquences d'ADN.

L’équipe des services d’éducation

Ce contenu est fourni par l'équipe des services d'éducation de Parlons sciences.


Comments are closed.

Commentaire