Rohan Nuttall - Étudiant, Université de la Colombie-Britannique

CurioCity Careers
20 octobre 2017

Rohan Nuttall

Étudiant, Université de la Colombie-Britannique

Je suis né/j’ai grandi à : Je suis né à Aberdeen, en Écosse. Ma famille a déménagé à Edmonton, en Alberta, au Canada, alors que j’avais six ans.

J’habite désormais : À Vancouver, en Colombie-Britannique, au Canada.

J’ai complété ma formation ou mes études à : À l’Université de la Colombie-Britannique, où j’ai obtenu un baccalauréat ès sciences, spécialisé en physique.

Décrivez votre travail.

Je suis actuellement un étudiant au cycle supérieur en physique à l’Université de la Colombie-Britannique. Cela signifie que je consacre une bonne partie de mon temps à mes études. Je suis en classe toute la journée; mes cours couvrent plusieurs sujets, de la modélisation du climat à la physique théorique des particules. J’utilise divers langages de programmation (Java, Python, MATLAB, C++) pour faire mes travaux scolaires, pour mener mes recherches dans le cadre de ma thèse et pour maintenir à jour mes compétences en général. Je consacre mes journées à la résolution de problèmes. J’essaie de comprendre un nouveau concept, ou bien de trouver des solutions aux ensembles de problèmes que mes professeurs me demandent de résoudre chaque semaine. Plusieurs de mes décisions sont centrées sur la gestion du temps. Comme j’ai plusieurs pauses d’une heure ou deux ici et là dans la journée, je pense constamment à la façon d’employer ce temps de manière efficace. Je le consacre habituellement à travailler avec d’autres étudiants. Le fait de travailler ensemble pour discuter des moyens de résoudre différents problèmes nous aide tous à approfondir nos connaissances. La meilleure manière de vérifier si on comprend bien quelque chose, c’est d’essayer d’expliquer ce qu’on pense! Pour diversifier un peu mon horaire, j’essaie de participer à différentes activités en dehors de mes études, notamment au sein de l’organisme Global Shapers Community, où je viens de terminer un mandat de vice-responsable (Vice-Curator) de l’équipe locale (Hub) de Vancouver.

J’aimais les domaines suivants :

Quelle est l’incidence de votre travail sur la vie des gens?

La Global Shapers Community est un réseau international de jeunes (plus de 5 000 personnes dans près de 400 villes) liés par notre engagement à améliorer le monde, à commencer par nos propres collectivités. Nous concentrons nos efforts sur des projets locaux qui découlent soit d’une nouvelle idée pour trouver une solution à un problème communautaire, soit d’efforts pour amplifier le travail extraordinaire qu’accomplissent les organismes à but non lucratif déjà actifs dans la collectivité. Le but premier de ce que nous faisons est d’avoir un effet positif. Qu’il s’agisse d’une campagne d’incitation à voter, de travail auprès des organismes caritatifs qui viennent en aide aux sans-abri ou de l’organisation de rencontres pour dialoguer et débattre de l’avenir de l’éducation, nous essayons de faire de petits gestes pour améliorer l’état du monde, en commençant à l’échelle locale.

Quels sont les aspects de votre carrière qui vous motivent?

Dans mes études, ce qui m’inspire le plus, c’est d’apprendre comment l’univers fonctionne. Chaque jour, j’ai l’occasion d’étudier la nature à son niveau le plus fondamental. Cela renforce chez moi un grand sentiment d’interdépendance avec les gens et l’environnement qui m’entourent, et m’inspire à consacrer mon temps à travailler à des projets qui visent à aider les autres. À l’université, j’ai eu l’occasion de travaillera au TRIUMF (Laboratoire national canadien de physique des particules et de physique nucléaire), où j’ai participé à la conception de simulations informatiques de processus physiques complexes. Dans mon travail, j’ai été confronté à des problèmes de grande ampleur, que je devais subdiviser en problèmes plus petits et essayer de formuler une solution. Cela demandait beaucoup de créativité. Quand vous travaillez sur des questions qui n’ont pas de réponses claires, vous devez être imaginatif. Vous devez évidemment enraciner votre imagination dans ce qui est physique et pratique, mais il y a une bonne part de liberté et d’expérimentation qui rendent le travail très stimulant.

Je me serais décrite comme une personne qui :

Décrivez votre cheminement de carrière.

J’ai fini par choisir de faire des études universitaires en sciences à la suite des encouragements de mon fantastique professeur de mathématiques au secondaire, qui a été une inspiration pour moi et m’a amené à aimer cette discipline. La première année, je ne savais pas vraiment dans quel domaine je voulais me spécialiser. C’est lorsque j’ai réalisé que notre société tout entière est basée sur les sciences et la technologie que j’ai décidé que ce serait une bonne idée de me former dans un domaine connexe. J’ai choisi la physique parce que j’ai été inspiré par un professeur dans un de mes cours d’introduction à la physique. Les enseignants et les mentors ont joué un rôle majeur dans le processus qui m’a amené à découvrir le domaine dans lequel je voulais poursuivre mes études postsecondaires.

Quelles activités aimez-vous faire en dehors du travail?

En dehors du travail, j’essaie de passer le plus de temps possible dans les montagnes. La randonnée est une de mes activités favorites. J’aime la lecture en général et j’essaie de cuisiner quelque chose de nouveau au moins une fois par semaine! L’exercice est également un aspect important de ma vie.

Quels conseils ou mots d’encouragement adresseriez-vous aux personnes qui souhaitent entreprendre une carrière semblable à la vôtre?

Dans toute réussite, il y a un échec. De même, dans chaque échec se trouve une réussite. Le fait de reconnaître cette dualité et d’être capable d’échouer de manière constructive a été une des choses les plus précieuses que j’ai apprises.

CurioCity Careers

We hope you enjoyed learning about this great STEM career! The information in this career profile was provided by this individual especially for CurioCity. We hope it helped give you a sense of what this type of job is really like.

Let’s Talk Science is pleased to provide you with this information as you explore future career options. Many careers require a background in science, technology, engineering and math (STEM). Even jobs that don’t use specific STEM concepts on a day-to-day basis benefit from the skills gained through a study of STEM. People with a STEM background are very much in demand by employers across all career sectors. If you would like to learn about more careers that have a STEM connection, visit http://www.explorecuriocity.org/careers.