Leigha Mitchell - Ingénieure en logiciels chez Hubba

Un auteur de CC
13 décembre 2017

Leigha Mitchell

Ingénieure en logiciels chez Hubba

L’endroit où j’ai vu le jour/grandi : À Mississauga, en Ontario, au Canada

L’endroit où je vis maintenant : Toujours à Mississauga, en Ontario, au Canada

Les endroits où j’ai étudié/reçu une formation : Je n’ai pas de diplôme d’études formelles, mais j’ai participé à un camp de formation intensive de deux mois et j’ai travaillé très fort

Décrivez ce que vous faites au travail

Je fais de la programmation, surtout en JavaScript. Au-delà de ça, mon équipe essaie aussi de déterminer ce que les codes doivent faire, comment ils doivent fonctionner, comment faire pour qu’ils n’en perturbent pas d’autres et lesquelles de leurs composantes doivent être mises à l’essai. Il faut beaucoup de réflexion et de planification pour définir les fonctions même les plus simples avant de pouvoir écrire une seule ligne de code.

Je suis assez gaffeuse. Je sais que tout le monde fait des fautes, mais il faut toujours que j’essaie de déterminer la cause des miennes, et me figurer comment les corriger. Les échecs s’accumulent, mais ça vaut toujours la peine quand tout fonctionne bien au bout du compte. Je fais partie d’une équipe de sept personnes; c’est fantastique d’être ainsi entourée de gens super intelligents qui sont toujours prêts à m’aider!

Mon équipe travaillant sur les applications dorsales, je m’occupe principalement de fonctions que les gens ne voient pas. D’où leur importance! L’envoi de courriels, le traitement de bases de données, les recherches, la maintenance et les améliorations sont les choses auxquelles je me consacre chaque jour.

J’aimais les domaines suivants :

Quels sont les impacts de votre travail sur la vie des gens?

En ma qualité d’ingénieure en logiciels chez Hubba, j’écris des programmes qui aident de petites entreprises à démarrer et à se faire connaître. Les gens qui ont investi leurs énergies dans une initiative qui leur tient à cœur peuvent ainsi établir les liens qui leur permettront de passer à l’étape suivante en affaires.

Qu’est-ce qui vous motive sur le plan professionnel?

Le génie logiciel est un domaine idéal pour moi, puisque je ne m’ennuie jamais. Il y a toujours des défis à relever, des problèmes à régler et de nouvelles choses à apprendre. J’aime me servir de mes neurones pour trouver des solutions et obtenir des résultats; que quelqu’un me paie pour le faire en plus est tout simplement incroyable! Je n’ai pas à perdre mon temps avec de la paperasse, et j’ai la chance de pouvoir comprendre et façonner une technologie qui prend une grande place dans notre quotidien. Étant introvertie, la possibilité de travailler à la maison ou avec un casque d’écoute sur les oreilles est également très réconfortante!

Je me serais décrite comme une personne qui :

Décrivez le parcours que vous avez emprunté pour vous rendre où vous êtes sur le plan professionnel

Quand j’étais au secondaire, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. La plupart du temps, il me semblait que je ne faisais qu’avancer à l’aveuglette en tentant de trouver une carrière que je pourrais vraiment aimer. J’ai essayé d’aller à l’université, mais ce n’était pas pour moi. En fait, ça aurait pu l’être, mais je ne voulais pas dépenser une fortune alors que je n’avais pas encore choisi ma destination. À 19 ans, après avoir travaillé dans des restaurants pendant des années, j’ai été coordonnatrice de la formation d’électriciens syndiqués pendant trois ans. C’était aussi ennuyeux que le nom du poste le laissait entendre! J’ai décidé de quitter ce poste et d’en trouver un qui convenait mieux à mes idées et à ma personnalité. Je me suis retrouvée dans un poste de soutien technique au sein d’une petite entreprise en démarrage. J’ai réalisé que j’étais bien à ma place, mais que je n’y faisais pas ce que je voulais faire à long terme. J’ai donc encore une fois tourné les talons pour participer pendant deux mois à un camp de formation intensive en programmation, ce qui m’a permis d’obtenir l’emploi de mes rêves.

Quelles activités faites-vous en dehors du travail?

Je fais beaucoup de bénévolat, mais je me tiens généralement loin de toute activité physique. Je donne de mon temps pour apprendre la programmation à des gens, et je mentore une étudiante. Dans mes temps libres, je privilégie les activités impliquant de la musique ou des animaux.

Quels conseils ou encouragements donneriez-vous à ceux qui veulent avoir une carrière semblable à la vôtre?

Passez tout de suite à l’action, et ce, même s’il s’agit simplement d’expérimentations qui vous permettront de réaliser si vous aimez ou non ce que vous envisagez de faire.

Parlons sciences reconnaît l’apport de Leigha Mitchell et la remercie pour sa participation à l’initiative Canada 2067.

Un auteur de CC

Note biographique non disponible.







Soumettre un commentaire

Commentaire