Une pilule, une p’tite granule, une crème, une pommade… comment ça fonctionne?

Mélissa Beaudoin
8 mars 2018

Ci-dessus: Image © macrovector, iStockPhoto.com

L’être humain utilise différentes substances pour traiter différents maux depuis la nuit des temps. Les remèdes de l’époque étaient surtout constitués de plantes et étaient souvent basés sur des croyances spirituelles et religieuses. Aujourd’hui, les médicaments sont constitués d’un ingrédient actif, une molécule soit isolée d’une plante, soit synthétisée en laboratoire, et d’excipients. Les excipients sont les ingrédients qui composent la pilule, la crème ou autre forme pharmaceutique; ils permettent à l’ingrédient actif d’être administré correctement.

Le savais-tu? C’est Paracelse, au 16e siècle, qui a jeté les bases de la pharmacologie moderne. Celui-ci croyait qu’il existait un médicament spécifique pour chaque maladie. C’est d’ailleurs lui qui a écrit la célèbre phrase : « Tout est poison, rien n’est sans poison, ce qui fait le poison c’est la dose. ». En effet, nous savons aujourd’hui que la seule différence entre un remède et un poison, c’est la quantité!

Mais comment cet ingrédient actif agit-il afin de soulager nos symptômes ou nous soigner? Pour atteindre sa cible, il doit d’abord être administré, puis absorbé. Alors, il pourra agir sur sa cible pharmaceutique. Voyons ces concepts plus en détail.

Tout d’abord, il existe de multiples voies d’administration des médicaments : la voie orale (comprimés, gélules, sirop), cutanée (lotion, onguent, pommade, timbre), ophtalmique (gouttes pour les yeux), intramusculaire (vaccin), intraveineuse, etc. En général, l’ingrédient actif doit passer différentes barrières pour se rendre jusqu’au sang et être ainsi absorbé.

Par exemple, lors de la prise d’une pilule (voie orale), le médicament doit d’abord traverser la barrière digestive. Il passe alors généralement par la paroi intestinale, même si l’absorption est également possible au niveau de l’estomac ou même de la bouche. Ce médicament peut soit simplement traverser la barrière, par diffusion dite passive, ou encore faire intervenir des phénomènes plus complexes impliquant des transporteurs pouvant favoriser ou limiter l’absorption.

Au niveau de l’intestin, certains composés chimiques appelés enzymes peuvent modifier l’ingrédient actif, ce qui peut en détruire une partie, avant qu’il ne parvienne à atteindre le sang. Une fois la barrière digestive franchie, le médicament se retrouve dans le sang.

Cependant, tout n’est pas encore joué! En effet, avant de circuler dans le reste du corps, le sang contenant l’ingrédient actif devra passer par le foie. Dans celui-ci, d’autres enzymes lui feront subir diverses transformations. Encore une fois, une bonne proportion de l’ingrédient actif se voit détruite.

Finalement, la quantité restante circule dans le sang et peut atteindre sa cible thérapeutique (par exemple le cœur, pour un médicament qui vise à baisser la pression artérielle). Finalement, le médicament repasse par le foie et finit par être complètement éliminé. Il faut alors prendre une autre dose pour maintenir son effet.

Dans le cas d’un médicament administré de façon intraveineuse, c’est-à-dire par une piqûre administrée directement dans une veine, le scénario est beaucoup plus simple. Comme le principe actif se retrouve directement dans le sang, il n’a pas à passer toutes les autres barrières et 100% du médicament est absorbé. C’est d’ailleurs la voie d’administration utilisée comme référence pour calculer le pourcentage d’absorption des autres voies.

Le même principe s’applique pour toutes les voies d’administration. Par exemple, l’ingrédient actif d’une crème doit traverser la peau pour atteindre le sang. Dans certains cas, il est possible que le médicament n’ait pas besoin d’atteindre le sang pour produire un effet. C’est le cas lorsque l’effet désiré est uniquement local, par exemple dans le cas d’un onguent qu’on applique sur une plaie pour éviter le contact avec l’air.

Il existe toute une science derrière l’étude du devenir du médicament dans l’organisme, de son administration à son élimination, en passant par son absorption et sa transformation. C’est ce qu’on appelle la pharmacocinétique. Son but est de savoir ce qu’il advient de l’ingrédient actif dans le corps afin de donner la bonne dose au patient pour obtenir la meilleure efficacité possible tout en limitant les effets indésirables. Ces données sont essentielles; le médecin ne peut prescrire des doses au hasard!

Le savais-tu? La pharmacocinétique regroupe l’ensemble des phénomènes et réactions qui se produisent après l’introduction d’un médicament dans l’organisme. Ceux-ci sont très différents d’une personne à l’autre ! En effet, plusieurs facteurs influencent l’absorption, la distribution, la transformation et l’élimination d’un médicament par le corps : l’âge, le poids, les facteurs héréditaires, les pathologies, les interactions avec d’autres médicaments, etc. Ces paramètres doivent être pris en compte par le médecin au moment de choisir la posologie (dosage) d’un médicament.

En apprendre davantage!

Pharmacocinétique et variabilité de réponse au médicament (2017)
Collège national de pharmacologie médicale

La petite histoire des médicaments de synthèse (2014)
Therrien, L'Association québécoise des pharmaciens propriétaires

Histoire de la médecine
L’encyclopédie Larousse en ligne.

Mélissa Beaudoin

Je me suis découvert une passion pour la biologie et la physiologie à partir de mon secondaire 3 lorsque nous avons commencé à étudier les différents systèmes du corps humain (digestif, cardiovasculaire, etc.). Par la suite j'ai choisi de continuer mes études au CÉGEP en sciences de la nature, puis d'effectuer un baccalauréat en pharmacologie (la science du médicament). Ces formations m'ont confirmé que j'étais à ma place en sciences, mais j'ai toujours eu envie d'en apprendre davantage sur le cerveau et ses pathologies. C'est ainsi que j'ai décidé de continuer aux études supérieures à partir de mai 2018 en sciences biomédicales, option psychiatrie. J'aurai donc bientôt la chance vous en apprendre davantage au sujet des maladies mentales, de leurs conséquences ainsi que de leurs traitements pharmacologiques!








Soumettre un commentaire

Commentaire