CHRISTINA PASSFIELD - Inspectrice d’ascenseurs et d’attractions mécaniques

Ce profil de carrière a été traduit de l’anglais par Parlons sciences. Cliquez ici pour consulter le texte original en anglais.

CHRISTINA PASSFIELD

Inspectrice d’ascenseurs et d’attractions mécaniques, Office des normes techniques et de la sécurité

Je suis né/j’ai grandi à : Oshawa (Ontario), Canada.

J’habite désormais : Oshawa (Ontario), Canada.

J’ai complété ma formation ou mes études à : Programme de technologie du génie mécanique du Collège Durham; tout en travaillant à la Direction des appareils de levage du ministère de la Consommation et du Commerce de l’Ontario, j’ai suivi un programme de formation de deux ans (formation continue).

Décrivez votre travail.

J’inspecte des ascenseurs, des manèges de parcs d’attractions, des remonte-pentes et des monte-matériaux afin de m’assurer qu’ils sont sans danger pour le public. Pour cela, je réalise des inspections et des tests. Je m’assure aussi que les entreprises concernées se conforment aux codes et aux règlements applicables. J’utilise beaucoup de connaissances et de compétences en STIM dans mon travail. Par exemple, je me sers des mathématiques et de la technologie dans les tests que je pratique sur le matériel. Je fais de la résolution de problèmes quand je lis les plans et quand je vérifie si les appareils ont été fabriqués conformément aux spécifications. Je dois calculer les charges que les différents appareils et manèges peuvent supporter sans danger.

Dans mon travail quotidien, j’utilise des manomètres, des tachymètres et divers autres instruments de mesure. Lorsqu’il existe un écart entre les exigences des codes et la performance du matériel, je dois rédiger un rapport. Je dois aussi communiquer les problèmes repérés aux ouvriers qualifiés qui travaillent sur le site. Je dois décider d’autoriser ou non les ascenseurs ou les manèges pour l’usage public. Pour ce faire, j’applique un processus bien défini qui repose sur les tests que je pratique et sur les codes et règlements en vigueur. Mes connaissances en STIM me confèrent le savoir et la confiance dont j’ai besoin pour appliquer la technologie aux décisions commerciales et pour établir si le matériel satisfait aux exigences des codes pertinents.

Lorsque j’étais au secondaire, j’appréciais…

Quelle est l’incidence de votre travail sur la vie des gens?

Mon travail a un effet direct sur la vie des gens, en ce sens que je veille à ce qu’ils puissent utiliser sans danger les ascenseurs, les escaliers mécaniques et les manèges, entre autres choses. Je trouve également gratifiant de partager mes connaissances avec les ouvriers qualifiés qui ont des questions de type « comment faire pour...? ». J’aime nouer des relations avec les autres et contribuer à la sécurité publique au sein de l’industrie dans laquelle j’exerce des responsabilités.

Quels sont les aspects de votre carrière qui vous motivent?

Personnellement, je trouve gratifiant de pouvoir aider les autres à rendre les appareils sûrs pour le public en partageant mes connaissances. Mon travail est intéressant, car il y a toujours de nouvelles choses à apprendre au fil de la mise au point de nouveaux équipements ou de l’évolution des codes.

Lorsque j’étais au secondaire, je me serais décrit(e) comme une personne qui…

Décrivez votre cheminement de carrière.

Ce n’est pas le genre de carrière dans laquelle je me voyais quand j’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires. Je pensais vraiment que je ferais un métier manuel. Mon père était ouvrier qualifié. Il a été mon mentor et j’ai passé un nombre incalculable d’heures avec lui dans son atelier, à monter et entretenir des motos, des camions, des voitures et autres.

Après avoir obtenu mon diplôme d’études secondaires, je suis entrée au Collège Durham où j’ai suivi le programme de technologie du génie mécanique. Plus tard, j’ai commencé à inspecter des ascenseurs et des manèges. J’ai continué à apprendre et, pendant deux ans, j’ai suivi des cours supplémentaires qui m’ont été offerts par le gouvernement de l’Ontario afin de pouvoir certifier que les équipements étaient sans danger pour un usage public.

Après avoir été diplômée du Collège Durham, j’ai travaillé chez Goodyear Canada. J’étais chargée de développer leur système de maintenance préventive pour leur usine de fabrication de courroies transporteuses de Bowmanville. Peu après, j’ai été embauchée comme technicienne itinérante chez Ontario Hydro. J’étais chargée d’inspecter les conduites des centrales nucléaires et classiques. Une partie de mon travail consistait à observer les tests de pression et à confirmer que les conduites étaient construites conformément aux plans conçus par le département d’ingénierie. Étant donné que la construction du site de Darlington touchait à sa fin, j’ai accepté un poste d’inspectrice d’ascenseurs stagiaire à la Direction des appareils de levage pour le gouvernement de l’Ontario. Cette direction est devenue par la suite l’Office des normes techniques et de la sécurité, et j’y travaille toujours aujourd’hui.

Pendant mes premières années, j’ai rencontré quelques difficultés du fait que je suis une femme dans un métier traditionnellement masculin. Cependant, à mesure que j’ai affûté mes compétences et gagné en confiance, ces difficultés sont devenues de moins en moins nombreuses. Aujourd’hui, je suis un chef de file dans mon domaine et je partage mes connaissances tant avec les hommes qu’avec les femmes sur mon lieu de travail.

Quelles activités aimez-vous faire en dehors du travail?

J’aime faire de la planche à pagaie, du vélo et passer du temps dans mon chalet. Je suis bénévole auprès d’organismes comme Compétences Canada-Ontario pour parler aux jeunes des possibilités de carrière dans les métiers spécialisés.

Quels conseils ou mots d’encouragement adresseriez-vous aux personnes qui souhaitent entreprendre une carrière semblable à la vôtre?

Faites tous les jours quelque chose qui vous fait peur! Cela peut être aussi simple que de vous présenter à un inconnu ou d’essayer de faire quelque chose de nouveau. Et ne craignez pas de poser des questions. C’est comme ça que j’ai acquis des connaissances et une expérience précieuses.

Un auteur de CC

Note biographique non disponible.







Soumettre un commentaire

Commentaire